Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Rapport spécial sur ITU TELECOM WORLD 2009: Nouveaux besoins, nouvelles réalité
Déclaration du Forum de la jeunesse
Photographe: *
Houlin Zhao
Vice-Secrétaire général et Directeur exécutif par intérim d’ITU Telecom, à l’ouverture du Forum de la jeunesse
 
Photographe: *
Robert Hensler
Chancelier de l’Etat de Genève, à l’ouverture du Forum de la jeunesse
 
Photographe: *
Bosco Eduardo Fernandes
Président du Comité consultatif du Forum d’ITU Telecom et Vice- Président de BU & IM Industry Relationship, Nokia Siemens Networks GmbH & Co. KG, Allemagne. M. Fernandes s’est exprimé lors de la cérémonie de clôture du Forum conjoint
 
image
Photographe: *
Des jeunes de 145 pays ont pris part au Forum de la jeunesse
 

Eduquer les populations, unir les pays et connecter le monde

Quelque 300 jeunes de 145 pays ont participé au Forum de la jeunesse organisé dans le cadre d’ITU Telecom World 2009. Ils ont débattu, entre autres, des thèmes suivants: technologies et services innovants, politiques et réglementation et utilisation des établissements scolaires en tant que «pôles» de la société de l’information au niveau local. La cérémonie d’ouverture, placée sous le thème «Paroles de jeunes, visions d’avenir», a été marquée par des discours prononcés par le Secrétaire général de l’UIT, Hamadoun I. Touré, par le Chancelier de l’Etat de Genève, Robert Hensler et par le Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT, Sami Al Basheer Al Morshid. Le Forum de la jeunesse a été organisé avec le soutien de l’UIT, de l’Etat de Genève, de Cisco, de l’Internet Society (ISOC) et de Nokia Siemens.

A l’heure où le monde compte plus de trois milliards d’habitants de moins de 25 ans, tous les orateurs ont rappelé aux jeunes qu’ils étaient l’avenir du secteur des TIC. Ainsi que l’a dit le Dr Touré, «Nous sommes conscients que ce sont vous, les jeunes, qui allez écrire l’avenir de la société de l’information». Lu Zhao, qui avait participé au Forum de la jeunesse à ITU Telecom Asia, organisé en 2002 à Hong Kong, Chine, illustre bien l’enthousiasme avec lequel les jeunes entrent dans l’univers des TIC. Elle a décrit comment le Forum de la jeunesse a changé le cours de sa vie: alors qu’elle habitait dans une ville au sud-ouest de la Chine, elle est devenue directrice de programme pour Microsoft aux Etats-Unis. «L’avenir est entre mes mains», a-t-elle dit.

La cérémonie, très pittoresque, avec la participation de nombreux jeunes en costume national, a été suivie par une semaine de discussions et d’échanges intenses avec des personnalités du secteur des TIC, ainsi qu’avec des leaders de premier plan, dont le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon. L’UIT encourage ses Etats Membres à adopter des projets communautaires faisant appel aux écoles pour assurer des connexions large bande, afin de mettre les TIC à la portée des catégories défavorisées. Selon M. Ban, qui a approuvé cette démarche, «Une fois connectées, les écoles peuvent devenir des centres communautaires assurant une connexion aux TIC. Ces centres peuvent fournir des liaisons indispensables aux catégories marginalisées et vulnérables. Ils peuvent devenir un lien vital avec l’extérieur pour les femmes, les populations autochtones, les personnes handicapées et les habitants des zones rurales, isolées et mal desservies». M. Ban a exhorté les leaders à appuyer l’initiative de l’UIT et à prendre les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs définis par le Sommet mondial sur la société de l’information en vue de connecter toutes les écoles à l’horizon 2015.

 
image
Photographe: *
Clôture du Forum conjoint. De gauche à droite: Malcolm Johnson, Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT; Sami Al Basheer Al Morshid, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT; Houlin Zhao, Vice-Secrétaire général et Directeur exécutif par intérim d’ITU Telecom; Ahmed Rashad Riad (Egypte) et Maria Casey (Irlande), participants au Forum, qui ont présenté la Déclaration du Forum de la jeunesse; Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l’UIT; Valery Timofeev, Directeur du Bureau des radiocommunications de l’UIT.
 

Principaux extraits de la Déclaration

Les participants au Forum de la jeunesse «souhaitent réellement avoir une influence sur l’évolution future des TIC», ainsi qu’ils l’ont affirmé dans leur Déclaration publiée le 9 octobre 2009. Ce texte, qui couvre cinq grands domaines, affirme dès le départ la nécessité de mettre les TIC à la portée de tous. «Dans le monde, on tend à privilégier l’innovation dans le développement des TIC plutôt que la diffusion à grande échelle de ces technologies et des services connexes», alors que «l’innovation devrait avoir pour but de faire coïncider les ressources dont disposent les populations locales et leurs besoins», ce qui inclut le développement de sources d’énergie renouvelables et des TIC «vertes», ainsi que d’équipements et de services accessibles aux personnes handicapées.

La formation et l’éducation sont essentielles au progrès et les «participants au Forum de la Jeunesse rappellent aux dirigeants du monde entier que l’éducation et un accès de base au savoir de l’humanité sont un droit humain fondamental». En outre, «s’ils unissent leurs efforts, les pays du monde peuvent trouver les ressources indispensables à cette fin et tirer parti des potentialités des TIC en tant qu’outils d’éducation et de développement social». Les auteurs de cette Déclaration envisagent la création d’un réseau mondial d’universités en ligne. Tous les pays devraient collaborer pour former des employés, qui, à leur tour, en formeront d’autres — ce qui, à terme, se traduira par une croissance exponentielle du niveau des compétences.

La Déclaration mentionne non seulement les avantages de la généralisation de la connectivité, mais aussi ses dangers, et met l’accent sur la nécessité de promouvoir la cybersécurité et la sûreté de l’univers en ligne. Il incombe à la société civile de sensibiliser l’opinion à ces problèmes, tandis que «les fournisseurs de services Internet devraient proposer des solutions concrètes pour assurer la sécurité en ligne des enfants ». La Déclaration suggère en outre que l’utilisation sûre d’Internet devienne partie intégrante des programmes scolaires obligatoires et que les entreprises du secteur des TIC aident les parents à «mieux apprendre à leurs enfants à utiliser l’Internet de façon sûre et à être aussi compétents que leurs enfants en la matière».

Le Forum de la jeunesse a appelé à la création de projets et d’initiatives durables dans le secteur des TIC. A cette fin, les populations locales doivent être activement impliquées dès le départ et doivent recevoir une formation à la gestion, au financement et au suivi des projets après le départ des experts extérieurs.

Il est reconnu dans ce texte qu’une réglementation efficace des TIC est «indispensable au développement tant économique que social, particulièrement dans le contexte de la crise financière mondiale» et que «toutes les réglementations devraient être fondées sur les besoins des utilisateurs, afin de promouvoir un accès sûr et généralisé aux TIC, à un prix abordable». Les lignes directrices en matière de réglementation devraient «s’appuyer sur des principes fondamentaux communs pouvant être appliqués par tous les pays. «Nous souhaitons l’ouverture des marchés des télécommunications et des TIC pour stimuler la concurrence et, parallèlement, pour encourager les entreprises du secteur des TIC dans chaque pays à rendre ces technologies financièrement abordables pour tous».

Enfin, le Forum de la jeunesse a appelé à la création de projets et d’initiatives durables dans le secteur des TIC. A cette fin, les populations locales doivent être activement impliquées dès le départ et doivent recevoir une formation «à la gestion, au financement et au suivi des projets après le départ des experts extérieurs». Conformément au principe à la base du projet de l’UIT Connecter une école, connecter une communauté, la Déclaration affirme que les écoles, qui sont souvent le point de rassemblement des communautés, devraient être au coeur de ces projets car elles rassemblent les populations locales, qui «ont les connaissances et les compétences nécessaires pour gérer et financer des projets de façon autonome, ainsi que pour lancer leurs propres projets».

Une promesse d’engagement durable

La Déclaration se termine sur un engagement des jeunes, déterminés à atteindre tous ces objectifs. «Nous, jeunes gens et jeunes filles motivés, représentons des nations, des religions et des cultures différentes, mais sommes unis par notre détermination à changer le monde et à sensibiliser l’opinion. Nous, participants au Forum de la jeunesse, nous engageons à continuer à déployer tous nos efforts auprès des gouvernements et d’autres parties prenantes pour éduquer les populations, unir les pays, connecter le monde».

 

*Toutes les photos de ce rapport spécial sont dues à P. Christin/UIT, D. Keller/UIT, V. Martin/UIT et F. Rouzioux/UIT, sauf indication contraire

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées