Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     
De nouvelles applications mobiles aident les populations de l’Ouganda
Des conseils par téléphone en matière d’agriculture, de santé et de commerce
New mobile applications help Ugandan communities
Photographe: IPA/Pia Raffler
L’employée d’AppLab Bridget Naggagga (à droite) explique à un marchand comment obtenir des conseils en matière de santé et d’agriculture grâce à un téléphone mobile
 
New mobile applications help Ugandan communities
Photographe: IPA/Pia Raffler
Des pêcheurs reçoivent une réponse à leur demande de prévisions météorologiques

La généralisation rapide du téléphone mobile en a fait l’un des outils les plus efficaces non seulement pour communiquer avec sa famille et ses amis, mais aussi pour obtenir des renseignements pratiques — et parfois vitaux; le téléphone mobile est particulièrement utile dans les régions rurales des pays en développement. Le 29 juin 2009, la Fondation Grameen a lancé en Ouganda une suite d’applications mobiles. Mises au point avec la société Internet Google et fonctionnant sur le réseau de l’opérateur mobile MTN Uganda, ces applications permettent aux utilisateurs de recevoir des informations importantes par message texte, soit avec leur propre appareil, soit avec l’équipement d’un opérateur téléphonique rural.

La suite de cinq applications mobiles associe messagerie texte, outils de recherche et répertoires d’informations utiles aux populations locales. Elle donne des bulletins météorologiques et des conseils en matière d’agriculture et de santé. Les applications comprennent le Clinic Finder (Annuaire des dispensaires), qui permet de trouver les centres de soins des environs et le Google Trader, un marché virtuel où acheteurs et vendeurs peuvent échanger de tout, des produits agricoles aux emplois. Un villageois peut ainsi, par un simple message texte, obtenir des renseignements sur le traitement de maladies des cultures, les prix pratiqués sur le marché local ou des conseils sur la prévention du paludisme.

Les applications sont dérivées du service de messages courts (SMS) de Google et sont conçues pour fonctionner sur des téléphones mobiles rudimentaires. En Ouganda, plus d’un million de personnes possèdent un téléphone mobile, mais ne disposent pas de connexion Internet; ces applications pourraient contribuer à une plus grande connectivité. En envoyant une demande par message texte, les utilisateurs peuvent «chercher» dans une base de données, qui leur renvoie une réponse — de façon similaire à un moteur de recherche en ligne. Comme sur Internet, ils peuvent chercher des informations à tout moment et en toute confidentialité.

Les applications permettent en outre de recueillir des données au moyen notamment de questionnaires envoyés par message texte, ce qui peut aider les fournisseurs de services, les décideurs et les scientifiques à obtenir les informations détaillées dont ils ont besoin pour prévoir l’avenir.

Le laboratoire d’applications

Ces nouveaux services ont pour origine le projet Application laboratory (Laboratoire d’applications), connu sous le nom d’AppLab, que la Fondation Grameen a lancé en 2006 et dont Google et MTN Uganda sont devenus partenaires en 2007, les deux sociétés ayant apporté des capitaux de départ.

AppLab Uganda est mis en oeuvre depuis Kampala, la capitale du pays, sous la direction du Centre des technologies de la Fondation Grameen. Les partenariats locaux jouent un rôle important dans la création de services fournissant des informations utiles aux populations locales, raison pour laquelle c’est par exemple le Ministère ougandais de la météorologie qui donne les bulletins météorologiques. L’application Farmer’s Friend (Ami de l’agriculteur), qui donne des conseils en matière d’agriculture, a été mise au point avec la Busoga Rural Open Source Development Initiative (BROSDI, Initiative pour la création de logiciels en libre accès dans la région rurale de Busoga), également mise en oeuvre depuis Kampala, afin de fournir des informations que de petits exploitants ont jugées adaptées à leurs besoins.

La Fondation Grameen est une organisation à but non lucratif qui aide à fournir un accès à des services financiers et aux télécommunications, ainsi qu’à des technologies pouvant offrir des débouchés commerciaux. En 2007, l’UIT et la Fondation Grameen ont publié conjointement le Manuel Village Phone Direct, qui peut être téléchargé gratuitement à l’adresse suivante:
www.itu.int/publ/D-HDB-VPD-2007/en.

Ces nouvelles applications favorisent par ailleurs les affaires, en permettant aux opérateurs de conquérir de nouveaux marchés. MTN Uganda assure la promotion du concept de Village Phone en collaboration avec la Fondation Grameen depuis 2003, en s’appuyant sur l’expérience inédite de Grameen Telecom au Bangladesh.

Développement communautaire

Avec le concours des opérateurs, des pouvoirs publics et d’organisations de la société civile, la Fondation Grameen et AppLab sont en train de mettre au point des services qui seront adaptés aux besoins des populations pauvres du monde entier. La Fondation a ainsi lancé en 2009 AppLab Indonesia en collaboration avecQualcomm. Elle a également lancé l’initiative Mobile Technology for Community Health (MoTeCH, Technologies mobiles au service de la santé communautaire), qui vise à déterminer la façon dont les téléphones mobiles peuvent être utilisés pour améliorer les soins prénatals et néonatals dans les régions rurales du Ghana. La Fondation Grameen coordonne par ailleurs dans deux régions de l’Ouganda la Community Knowledge Worker Initiative (Initiative pour des professionnels communautaires de l’information), par laquelle elle forme des habitants de régions rurales à l’utilisation des téléphones mobiles pour qu’ils puissent fournir des informations aux paysans. La Fondation recueille en outre des données pour aider les spécialistes à, entre autres, repérer les foyers de parasites des cultures et à enrayer leur propagation. L’idée est d’aider les agriculteurs à accroître leur productivité et de renforcer l’autonomie de communautés entières.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées