Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     
Les télécentres communautaires polyvalents
Des initiatives pilotes aux projets viables
Multipurpose community telecentres
Photographe: ITU/Bastidas-Buch
Le MCT de Montaña Grande
 
Multipurpose community telecentres
Photographe: ITU/Bastidas-Buch
Au télécentre, les enfants surfent sur l’Internet

Les leçons du Honduras

Cela fait plus de dix ans que le Bureau de zone de l’UIT pour l’Amérique centrale a lancé son premier projet pilote d’établissement de télécentres dans la région. Depuis, nous avons acquis une vaste expérience dans l’installation de tels centres, aujourd’hui plus généralement connus sous le nom de télécentres communautaires polyvalents (MCT), qui ont permis aux habitants de villages isolés d’avoir accès au téléphone et à l’Internet, de même qu’au téléenseignement et à la télémédecine.

Dans un premier temps, un large éventail d’initiatives pilotes a vu le jour dans tous les pays en développement, mais dix ans plus tard, il ressortait d’une évaluation des différents modèles que certains télécentres avaient fermé. La notion de durabilité est aujourd’hui étendue aux aspects économiques, techniques, administratifs et politiques.

Parvenir à la durabilité

Les télécentres reposent sur le principe d’une installation unique où l’utilisateur a non seulement accès à des services de télécommunications nationales et internationales sûrs, mais également à un ensemble de fonctions de base telles que la télécopie, l’envoi et la réception de messages électroniques, l’accès à l’Internet et l’impression de documents. Compétences et formation techniques y sont également offertes. L’énergie solaire, les communications par satellite et les nouvelles technologies, associées à une baisse des coûts d’installation des réseaux locaux, ont amélioré la viabilité technique des télécentres.

Les gouvernements ont adopté le concept des télécentres et les secteurs public et privé ont dégagé des ressources pour les installer. Cependant, le véritable défi était de faire en sorte que les télécentres fonctionnent de façon autonome et permanente.

Un autre problème à résoudre était la formation d’experts locaux à l’exploitation et à la gestion des MCT. La formation était la clé de la durabilité technique et administrative. Dans le même temps, des groupes de villageois ont été formés à la gestion de leurs télécentres. Au Honduras, les communautés rurales ont rapidement pris en charge cette gestion.

Plusieurs années se sont écoulées avant qu’il apparaisse clairement que les problèmes politiques affectaient également la durabilité des télécentres. Parfois, lorsqu’un nouveau gouvernement désapprouvait la politique sociale menée par son prédécesseur, il déclarait que les MCT ne marchaient pas. Le gouvernement fraîchement élu faisait alors remplacer le personnel administratif et technique formé des télécentres, entraînant ainsi la perte de toute la formation et de toute l’expérience. Pour régler ce problème, il a été jugé important que les télécentres soient autogérés par les communautés et ne comptent pas sur le soutien du gouvernement. Il en a été ainsi pour le télécentre communautaire polyvalent de Montaña Grande, établi sur le relief accidenté du sud du Honduras.

Le télécentre communautaire polyvalent de Montaña Grande

Ce télécentre communautaire a été mis en place en 2007; il était prévu dès le début que sa gestion serait confiée à la communauté rurale qu’il sert, sans participation des pouvoirs publics. Ce télécentre utilise l’énergie solaire pour alimenter un réseau local composé de quatre ordinateurs, d’une imprimante laser, d’un téléviseur, d’un équipement multimédia ainsi que d’une liaison de télécommunication Wi-fiutilisée pour transmettre voix et données. Le télécentre est géré par un groupe de jeunes villageois et offre à la communauté divers services, dont l’accès à l’Internet et à la messagerie électronique pour tous les étudiants. L’ensemble des services ainsi que l’utilisation des installations sont à prix abordable pour la population locale et le groupe chargé de la gestion du télécentre prévoit de remplacer les premiers ordinateurs en puisant dans ses propres ressources.

Le fait que le MCT de Montaña Grande ait été géré localement dès son ouverture lui a conservé sa viabilité dans ce village et il continue de se développer. Les habitants de Montaña Grande, village situé sur les contreforts d’une montagne magnifique, bénéficient ainsi d’un appui pour leur production de légumes, qui représente plus de 30% des légumes consommés à Tegucigalpa, la capitale du Honduras. Les villageois ont en outre accès aux télécommunications grâce aux nouvelles technologies, qui apportent également d’autres avantages, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Ce télécentre communautaire polyvalent illustre bien la manière dont nous oeuvrons pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement fixés par les Nations Unies.

* TCet article a été soumis par le Bureau de zone de l’UIT pour l’Amérique centrale. Pour plus d’informations, veuillez contacter Roberto Bastidas-Buch (roberto.bastidas@itu.int).

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées