ITU

Engagée à connecter le monde

Réduire l'écart en matière de normalisation (BSG)

Bridging the Standardization Gap
​​​​​​​​​​Le Programme "Réduire l'écart en matière de normalisation" s'inscrit dans le prolongement de la mission historique de l'UIT, qui a toujours prêté une grande attention à la fracture numérique et aux écarts de développement dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. Ce programme vise avant tout à faciliter une meilleure participation des pays en développement aux activités de normalisation, afin qu'ils bénéficient des retombées économiques du progrès technologique et qu'il soit mieux tenu compte de leurs besoins et intérêts dans le processus de normalisation. Vous pouvez consulter ce dépli​ant pour découvrir de quelle manière votre organisation peut contribuer aux activités menées au titre  de ce programme.​​​​​​​​​​

Fonds pour la réduction de l'écart en matière de normalisation
 

Le budget du TSB étant très limité, les contributions supplémentaires sont les bienvenues pour satisfaire aux prescriptions de la Résolution 44. Le Fonds pour la réduction de l'écart en matière de normalisation a été créé pour financer le programme de travail défini dans la Résolution 44 de l'AMNT-08 qui vise à faciliter la participation des pays en développement au processus d'élaboration des normes TIC. Cisco, le Ministère des sciences, des TIC et de la planification de la République de Corée, Nokia Siemens Networks, Microsoft et le Canada contribuent à ce Fonds. Les contributions ne sont utilisées qu'à des fins précises et avec l'accord du donateur.  

Si vous souhaitez contribuer au Fonds pour la réduction de l'écart en matière de normalisation (BSG), veuillez vous adresser à  bsg[at]itu.int pour savoir comment nous faire parvenir votre contribution.


​​

Qu'est-ce que l'écart en matière de normalisation?

L'écart en matière de normalisation est défini dans la Résolution 44 de l'AMNT-12 comme l'ensemble des disparités entre les capacités des pays en développement et celles des pays développés, en ce qui concerne l'accès aux normes TIC internationales, en particulier aux Recommandations de l'UIT, la mise en œuvre de ces normes, la contribution à leur élaboration et leur définition.
 

Réduire l'écart en matière de normalisation

Le Programme "Réduire l'écart en matière de normalisation" est un projet de l'UIT-T consacré à la recherche dans les domaines suivants: évaluation de l'écart en matière de normalisation, renforcement des capacités de normalisation dans les pays en développement, réalisation d'études de cas sur les capacités nationales de normalisation et définition de lignes directrices destinées à aider les pays en développement à créer un secrétariat chargé de la normalisation en vue de participer aux travaux de normalisation menés à l'UIT-T.

En savoir plus

Renforcer les capacités de normalisation et de cyber-apprentissage

Le renforcement des capacités de normalisation suppose que soient dispensées une formation en ce qui concerne la mise en œuvre des Recommandations UIT-T et une assistance technique dans le domaine de la normalisation des TIC afin d'accroître la participation des pays en développement aux réunions organisées par l'UIT-T. L'objectif principal est de développer les ressources humaines des pays en développement dans le domaine de la normalisation des TIC. L'UIT propose à ces pays des formations à la mise en œuvre des Recommandations UIT-T afin de mieux faire connaître ces normes et de favoriser leur adoption à l'échelle nationale. Pour ce faire, des formations techniques sont organisées au niveau régional à la demande d'un pays en développement.  

Si vous souhaitez accueillir de semblables activités dans votre région, veuillez envoyer un courrier électronique à  Venkatesen Mauree

L'une des nouvelles mesures adoptées au titre de la Résolution 44 a été l'étude de l'utilisation des méthodes de cyber-apprentissage appliquées pour dispenser des formations sur les  Recommandations de l'UIT-T. Un cours en ligne fondé sur la Recommandation UIT-T A.1 «Méthodes de travail des commissions d'études de l'UIT-T» a ainsi été élaboré en 2013 et mis en ligne sur le site web de l'Académie de l'UIT.

Le principal objectif de ce cours est de présenter aux délégués des commissions d'études de l'UIT-T la structure, la gestion, les mécanismes de coordination et les procédures fonctionnelles des commissions d'études de l'UIT-T, tels que définis dans la Recommandation UIT-T A.1. D'autres cours en ligne sont en projet et seront disponibles prochainement.

SECRETARIAT NATIONAL CHARGE DE LA NORMALISATION (NSS)

L'une des nouvelles mesures adoptées au titre de la Résolution 44 est l'élaboration de lignes directrices permettant aux pays en développement de créer des secrétariats nationaux chargés de la normalisation, en vue de renforcer les activités de normalisation au niveau national ainsi que la contribution aux travaux des commissions d'études de l'UIT-T.

Compte tenu de l'évolution permanente des domaines d'intérêt relevant de la normalisation des TIC, domaines qui sont étudiés par de multiples organismes de normalisation, la coordination entre le gouvernement d'un pays et les professionnels du secteur privé dans ce pays revêt une importance croissante. S'ils ne disposent pas des moyens de résoudre ces questions techniques complexes de manière unifiée et coordonnée, les professionnels des secteurs public et privé risquent de voir leurs efficacité et influence affaiblies en raison de positions non harmonisées et discordantes au sein d'organismes internationaux de normalisation tels que les commissions d'études de l'UIT-T. C'est pourquoi les pays en développement ont tout intérêt à élaborer des perspectives à l'échelle nationale, à coordonner les mesures qu'ils prennent et à agir de concert, ce qui bénéficiera au secteur public comme au secteur privé. L'une des façons d'atteindre ces objectifs consiste à établir dans chaque pays un secrétariat national chargé de la normalisation.

Ces lignes directrices sont principalement destinées aux pays en développement, dans lesquels les infrastructures et les processus en place sont réduits au minimum pour assurer, d'une part la coordination des activités de normalisation des TIC au niveau national et d'autre part, la participation efficace aux travaux des commissions d'études de l'UIT-T.

Les pays intéressés qui souhaiteraient obtenir une assistance technique de l'UIT en vue de créer un secrétariat national chargé de la normalisation sont invités à se mettre en rapport par courriel avec Venkatesen Mauree