ITU

Engagée à connecter le monde

Groupe d'action mixte UIT/OMM/UNESCO-COI

JGroupe d’action mixte chargé d’étudier les possibilités qu'offre l'utilisation des câbles de télécommunication sous-marins pour la surveillance des océans et du climat et l'alerte en cas de catastrophe

L’Union internationale des télécommunications (UIT), la Commission océanographique intergouvernementale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO-COI) et l’Organisation météorologique mondiale (OMM) ont organisé, les 8 et 9 septembre 2011, un atelier intitulé “Utilisation des câbles sous-marins pour la surveillance des océans et du climat et l’alerte en cas de catastrophe: aspects scientifiques, techniques, commerciaux et juridiques”, qui s’est conclu avec l’adoption d’un appel à l’action invitant l’UIT, l’UNESCO-COI et l’OMM à établir et à coordonner un groupe d’action mixte chargé d’étudier les possibilités qu’offre un système de câbles sous-marins pour la surveillance du climat et l’alerte en cas de catastrophe.

 

 

A PROPOS DU GROUPE D’ACTION MIXTE

Le Groupe d’action mixte est composé d’experts des milieux scientifiques, techniques, commerciaux et juridiques.
 
Avec l'appui administratif de l’UIT, le Groupe d’action mixte est notamment chargé d’élaborer une stratégie et une feuille de route qui pourrait permettre d'assurer la disponibilité de répéteurs sous-marins munis de capteurs scientifiques pour la surveillance du climat et la réduction des risques liés aux catastrophes (tsunamis). Il évaluera également les possibilités de rénovation et de réutilisation de câbles mis hors service.

MEMBRES

Président: Chris Barnes, Professeur émérite, Université de Victoria (Canada)^
  
Vice-Président: David Meldrum, chargé de recherche, Scottish Association for Marine Science (SAMS) et Domaine d'activité relatif aux observations de la Commission JCOMM (UNESCO-COI)
 
Pour télécharger la liste des membres du Groupe d’action mixte, cliquez  ici.

Mandats

  1. Etudier et évaluer les avantages, les possibilités, les enjeux et les risques sur les plans scientifique, technique, commercial et social liés à l’utilisation des câbles de télécommunication sous-marins pour la surveillance des océans et du climat et l’alerte en cas de catastrophe, ainsi que les aspects juridiques de cette utilisation;
  2. Elaborer une stratégie et une feuille de route qui pourrait permettre d'assurer, dans un avenir proche, la disponibilité de répéteurs sous-marins munis de capteurs scientifiques pour la surveillance du climat et la réduction des risques liés aux catastrophes, pour mesurer par exemple la pression, la température, la salinité/conductivité, l’activité sismique, des données hydroacoustiques et la tension des câbles;
  3. Analyser l'élaboration de projets qui pourraient porter sur la rénovation et la réutilisation de câbles mis hors service pour l'alerte en cas de catastrophe et la surveillance des océans et du climat;
  4. Coopérer étroitement avec le Comité international de protection des câbles (CIPC) pour étudier la faisabilité technique de l’intégration en toute sécurité des capteurs scientifiques requis au niveau de la conception, de la fabrication, de l’installation et de l’exploitation de répéteurs sous-marins, sans que les systèmes de câbles et les signaux de télécommunication soient affectés et en écartant tout risque susceptible de gêner l’exploitation normale des câbles, et établir des rapports en la matière;
  5. Examiner un modèle économique selon lequel les données recueillies par les capteurs des câbles sous-marins pourraient être fournies et mises à disposition à des fins scientifiques et dans l'intérêt de la société;
  6. Identifier des modèles et des possibilités de financement afin d’encourager la mise au point de systèmes de surveillance des océans et du climat et d’alerte en cas de catastrophe grâce à l'utilisation de câbles sous-marins;
  7. Réfléchir à la façon dont on pourrait continuer à promouvoir l'application des dispositions juridiques, énoncées dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et dans d’autres instruments, applicables à la protection des câbles sous-marins, y compris par des campagnes de sensibilisation et la mobilisation d’un appui aux niveaux national et international;
  8. Organiser des ateliers sur ces questions pour rendre compte des progrès réalisés;
  9. Veiller à ce que les résultats des efforts/activités mentionnés ci-avant tiennent compte du droit international, tel que défini dans l’UNCLOS, et s'y conforment;
  10. Demander à l’UIT d’envisager de fournir un appui administratif au Groupe d’action mixte.
  
Pour télécharger l'APPEL A L'ACTION, cliquez ici

Publications

Utilisation de câbles sous-marins pour la surveillance du climat et l’alerte en cas de catastrophe: Stratégie et feuille de route
 
Ce rapport présente une stratégie et une feuille de route destinées à réaliser l’intégration de capteurs dans des câbles sous-marins. A l'heure actuelle, les câbles de télécommunication sous-marins qui traversent les océans prennent en charge l’Internet mondial, mais ils sont complètement hermétiques à l’environnement océanographique qui les entoure. Il est envisagé que dans l’avenir les entreprises de télécommunication intègrent des capteurs pour l’observation des océans dans leurs systèmes de câbles sous-marins. Les nouvelles données obtenues grâce à ces capteurs seraient essentielles pour approfondir nos connaissances car elles nous permettraient de surveiller les changements climatiques à l’échelle mondiale et les tsunamis en eaux profondes
Ce rapport a été rédigé par Rhett Butler, Université d’Hawaï
Pour télécharger le rapport, cliquez ici.
 
Utilisation de câbles sous-marins pour la surveillance du climat et l’alerte en cas de catastrophe: Perspectives et enjeux juridiques
 
Ce type d'utilisations des câbles de télécommunication sous-marins étant complètement nouveaux et étant donné la complexité des régimes juridiques et réglementaires nationaux et internationaux, ce rapport porte sur les perspectives et les enjeux juridiques liés à l’utilisation des câbles à la fois pour les télécommunications et pour la collecte de données marines aux fins de la surveillance des océans et du climat et de l’alerte en cas de catastrophe. 
Ce rapport a été rédigé par Kent Bressie, Wiltshire & Grannis LLP
Pour télécharger le rapport, cliquez ici.

Utilisation de câbles sous-marins pour la surveillance du climat et l’alerte en cas de catastrophe: Etude de faisabilité technique 
 
Les auteurs de ce rapport examinent la question de savoir s’il est possible, sur le plan technique, de modifier des répéteurs pour qu’ils prennent en charge des instruments scientifiques en vue de leur intégration dans les systèmes de câbles de télécommunication des opérateurs. Un tel répéteur («répéteur vert») permettra et améliorera les mesures et la collecte de données sur le long terme et contribuera ainsi aux initiatives menées pour mieux comprendre la vie des océans et l’évolution du climat
Ce rapport a été rédigé par Peter Phibbs et Stephen Lents, Mallin Consultants Ltd
Pour télécharger le rapport, cliquez  ici.  
​​​​​​