ITU

Engagée à connecter le monde

La Commission d'études 16 en un coup d'oeil

Commission d'études 16 de l'UIT-T – Codage, systèmes et applications multimédias
 
La Commission d'études 16 dirige les travaux de normalisation de l'UIT-T concernant le codage, les systèmes et les applications multimédias et coordonne les études menées par les différentes commissions d'études de l'UIT-T dans ce domaine. Elle assume également les fonctions de commission d'études directrice pour les applications ubiquitaires et l'Internet des objets (IoT), l'accessibilité des télécommunications/TIC pour les personnes handicapées, les communications pour les systèmes de transport intelligents (ITS), la cybersanté et la télévision utilisant le protocole Internet (TVIP).
 
Les services multimédias sont au coeur des avancées les plus récentes dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) – en particulier si l'on considère que la plupart des innovations actuelles sont indépendantes des couches transport et réseau et portent plutôt sur les couches supérieures du modèle OSI. 

La CE 16 s'occupe de tous les aspects de la normalisation des systèmes multimédias, notamment des terminaux, de l'architecture, des protocoles, de la sécurité, de la mobilité, de l'interfonctionnement et de la qualité de service. Elle étudie plus particulièrement les systèmes de téléprésence et de conférence, la TVIP, l'affichage numérique, le codage audio, vidéo et des signaux vocaux, le traitement du signal dans les réseaux, les modems et les interfaces du RTPC, les télécopieurs et l'accessibilité des TIC.
 
Aperçu des activités de la CE 16
 
La Commission d'études 16 est responsable de tous les travaux de l'UIT-T relatifs au codage des médias et de certaines normes très connues sur lesquelles elle travaille depuis longtemps. Elle étudie notamment les codeurs de signaux vocaux à bande étroite et à bande élargie et mène des travaux en collaboration avec les Groupes de travail JPEG et MPEG de l'ISO/CEI en matière de compression d'images et de vidéos, en particulier les normes JPEG et JPEG 2000 (Recommandations UIT-T des séries T.80 et T.800) et la norme vidéo MPEG-2 (UIT-T H.262). Cette collaboration a abouti à l’adoption de la Recommandation UIT-T H.264 (ou MPEG-4 partie 10/AVC) sur le codage vidéo évolué, pour laquelle le Prix "Prime Time Emmy Award" a été décerné à l'UIT. La norme H.264/AVC, qui reste la norme de compression vidéo la plus utilisée dans le monde, définit le premier codec vidéo véritablement modulable et offre toujours une excellente qualité sur toute la gamme des largeurs de bande, aussi bien pour la télévision haute définition que pour la visioconférence ou les applications multimédias mobiles 3G. 

Forte du succès de cette collaboration, une équipe mixte de collaborateurs UIT/ISO/CEI sur le codage vidéo (JCT-VC) a été constituée en vue d’élaborer la norme appelée à remplacer la norme H.264/AVC. La norme UIT-T H.265 | ISO/CEI 23008-2 («Codage vidéo à haute efficacité» (HEVC)) ne nécessite que la moitié du débit binaire requis avec la norme précédente, dans la mesure où elle est conçue pour prendre en charge des résolutions d'écran améliorées, alors que les technologies actuelles de réseau et d'affichage ne sont plus adaptées aux produits et services haut de gamme. Le JTC-VC poursuit ses travaux sur diverses extensions de la norme HEVC, y compris l'évolution de la norme HEVC vers le codage vidéo modulable. L’UIT, l’ISO et la CEI travaillent aussi, dans le cadre de l'équipe mixte sur la vidéo 3D (JCT-3V), à l'extension de la norme HEVC pour inclure le codage vidéo stéréoscopique et 3D. 

La CE 16 est à l'origine d'une vaste famille de systèmes de visioconférence adaptés à plusieurs réseaux: on citera par exemple les Recommandations UIT-T H.320 et H.310 pour le RNIS à bande étroite et à large bande et UIT-T H.324 pour les réseaux RTPC et les réseaux mobiles de troisième génération. La Recommandation UIT-T H.323, qui est la norme UIT relative à l'interopérabilité pour les transmissions audio, vidéo et de données sur les réseaux IP, est le protocole de transmission de la voix par Internet (VoIP) le plus utilisé au monde. Les travaux de la CE 16 portent actuellement sur des normes relatives aux systèmes de téléprésence ainsi que sur la future génération de systèmes multimédia évolués (AMS).
 
La CE 16 est responsable des normes relatives aux services et aux terminaux de TVIP, qui font l'objet des Recommandations UIT-T de la série H.700. Certaines de ces normes (UIT-T H.721, H.761 et H.762) sont d'ores et déjà employées par des millions d'utilisateurs en Asie. Plus récemment, la CE 16 a élaboré des spécifications de tests de conformité pour différentes Recommandations UIT-T de la série H.700.

Des travaux sont en cours sur des systèmes d’affichage numérique normalisés. Bien qu'il existe des solutions propriétaires, on s'accorde à reconnaître que des solutions définies au niveau mondial pourraient se traduire par une baisse des coûts de l'accès, dans la mesure où elles permettraient, par exemple, de fédérer les contenus ou de toucher un large public. Les solutions d'affichage numérique normalisées, qui ont connu un essor considérable à la suite du tremblement de terre et du tsunami qui ont frappé le Japon en 2011, peuvent en effet être un moyen très efficace pour la diffusion d'annonces publiques en cas d'urgence.

La famille de normes faisant l'objet des Recommandations UIT-T de la série H.248, qui traitent du protocole de commande de passerelle média, est également appliquée dans le monde entier, notamment pour les réseaux NGN. Elle permet d’ajouter, au besoin, les différentes fonctionnalités nécessaires aux passerelles IP modernes, sous la forme de modules définis par les normes de l'UIT ("paquetages H.248"), offrant ainsi davantage de souplesse, de modularité et de retour sur investissement aux opérateurs de réseaux.
 
Les travaux de la CE 16 évoluent en fonction des besoins du secteur et la CE 16 s'emploie aujourd'hui activement à élaborer des normes sur la cybersanté, les réseaux de capteurs ubiquitaires (USN), l’Internet des objets (IoT), les réseaux domestiques et les aspects liés aux passerelles de véhicule des systèmes de transport intelligents.

La CE 16 étudie également les Recommandations de la série V relatives aux modems (V.34, V.90, etc.), sans lesquelles l'Internet n'aurait pas le caractère ubiquitaire qui est le sien aujourd'hui. En effet, avant l'avènement du RNIS et, par la suite, du large bande, quiconque souhaitant accéder à l'Internet utilisait un modem conçu selon ces spécifications de l'UIT. Si des normes propriétaires avaient été adoptées, le développement de l'Internet aurait pu s'en trouver nettement plus fragmenté. Aujourd'hui encore, les modems restent un moyen d'accès essentiel à l'Internet, d'où l'importance des travaux de la CE 16 visant à en prolonger la durée de vie pour qu'ils puissent être utilisés dans les réseaux de prochaine génération. La CE 16 est également à l'origine de travaux concernant la télécopie, notamment de normes sur la transmission de télécopie à grande vitesse sur les réseaux RTPC, RNIS et IP.
​​​​​​​​​​​​​​​​