ITU

Committed to connecting the world

ITU SG Video Message - ATU Council, WTDC-10 and PP-10

Video Message by ITU Secretary-General, Dr Hamadoun I. Touré

ATU Council and Preparatory Meeting for WTDC-10 and PP-10

29-31 March 2010, Bamako, Mali

 

 

 

 

Chers collègues,
Mesdames et Messieurs,

L'année qui débute est très importante pour l'UIT, puisque nous célébrerons le 145ème anniversaire de sa fondation en 1865. Elle sera aussi marquée par la tenue de deux grandes conférences qui contribueront pour beaucoup à définir les orientations futures des technologies de l'information et de la communication. La Conférence mondiale de développement des télécommunications, qui se tiendra à Hyderabad (Inde), examinera les programmes et activités de l'UIT-D dont elle déterminera le programme de travail pour le prochain cycle de quatre ans. Enfin, l'UIT réunira à Guadalajara, au Mexique, son organe suprême - sa Conférence de plénipotentiaires - qui établira les plans stratégique et financier destinés à guider l'Union dans ses travaux et qui élira l'équipe de direction de l'Union.

Je suis très heureux que mon éminent collègue M. Sami Al Basheer Al Morshid, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l'UIT, soit des vôtres aujourd'hui. Il a dirigé les travaux très importants de préparation de la CMDT, en particulier la série de réunions préparatoires organisées dans chaque région.

Les résultats de ces réunions préparatoires régionales seront considérés comme des priorités essentielles à la CMDT. Dans le cas de l'Afrique, on est parvenu, en juillet dernier à Kampala, à un consensus sur des stratégies régionales propres à encourager le développement des TIC sur l'ensemble du continent.

Le BDT accorde un rang élevé de priorité au déploiement du large bande, surtout en Afrique. C'est d'ailleurs là l'un des moteurs de la nouvelle initiative de l'UIT "Tirer parti du large bande", qui a pour objet de transformer le mode d'acheminement de services essentiels - qu'il s'agisse de cybersanté ou d'enseignement en ligne, de commerce électronique ou de cybergouvernement - afin d'atteindre, dans chaque secteur, les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Je citerai, entre autres initiatives spécifiques, le grand projet d'infrastructure hertzienne large bande issu du Sommet Connecter l'Afrique, réuni à Kigali en 2007, et qui est en cours de mise en œuvre dans 11 pays du continent. Il est à espérer que de tels projets seront bientôt reproduits dans la totalité des pays africains. Les participants au Sommet de Kigali se sont engagés à financer, à hauteur d'un montant exceptionnel de 55 milliards USD, des projets d'infrastructure. Depuis, 22 milliards de dollars ont déjà été investis.

Le large bande à haut débit donnera accès à une multitude de nouvelles applications et de nouveaux services. Les frontières entre les réseaux fixes, les réseaux mobiles et les réseaux sans fil, ainsi qu'entre un appel téléphonique, un clip vidéo et un morceau de musique s'estompent de plus en plus - autrement dit, ces services convergent. Face à cette tendance qui influe sur l'évolution des réseaux et technologies de prochaine génération, nous devrons, dès aujourd'hui, opter pour les politiques les plus adaptées afin de récolter, demain, les fruits de notre action.

L'UIT a pour mission de connecter le monde. Et, pour mettre les TIC à la portée de tous les habitants de la planète, nous devons faire en sorte que ces technologies soient facilement accessibles, à des conditions équitables et financièrement abordables.

Pour atteindre ces objectifs, l'UIT a pour responsabilité d'aider les pays à renforcer leurs capacités humaines et à mettre en place un environnement favorable à l'investissement et à la croissance.

Parallèlement, il nous faudra prendre d'autres décisions qui nous aideront à relever les grands défis de notre temps. Rappelons-nous que les TIC offrent bien des solutions dans la lutte contre les changements climatiques, le problème le plus grave auquel nous devons faire face aujourd'hui. En outre, nous devons renforcer la sécurité dans le cyberespace, de manière à pouvoir continuer d'utiliser les réseaux en toute confiance.

Je vous souhaite plein succès dans vos délibérations en vue, d'une part, de finaliser les propositions africaines communes qui seront présentées à la CMDT-10 et, d'autre part, d'établir le premier projet de propositions africaines communes pour la PP-10.

Je me réjouis de vous rencontrer à Hyderabad et à Guadalajara.

Je vous remercie.