Committed to connecting the world

ICTs for a Sustainable World #ICT4SDG

BDT Director's Speeches

Colloque mondial des régulateurs 2015, Conférence de presse
Libreville, Gabon  09 June 2015

Colloque mondial des régulateurs 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE D'OUVERTURE

12 h 30-13 h 30, Mardi 9 Juin 2015

Libreville, Gabon

Brahima Sanou

Directeur du Bureau de Développement des Télécommunications

Union Internationale des Tlécommunications

Mesdames et messieurs les représentants de la presse

Chers collègues et amis,

Je dis bien chers collègues et amis parce que vous êtes partie prenante de l'écosystème des TIC

•       Je vous remercie tous très sincèrement de nous avoir rejoints ici aujourd'hui pour l'ouverture de l'édition 2015 du Colloque mondial des régulateurs et pour le Dialogue mondial régulateurs-secteur privé (GRID).

•       Il s'agit d'un événement de premier plan pour la communauté mondiale des régulateurs des télécommunications et un événement tout aussi important pour le développement des technologies de l'information et de la communication dans le monde.

•       Les décisions prises par les régulateurs des différents pays – on en recense plus de 160 dans le monde – déterminent les conditions du marché pour la croissance des services de l'information et de communication.

•       Les tout derniers chiffres concernant le secteur des TIC à l'échelle mondiale, que l'UIT a publiés il y a tout juste deux semaines font apparaître une très forte croissance dans les pays en développement, en particulier en ce qui concerne le large bande mobile.

•       Ce constat est de la plus haute importance car le mobile jouera un rôle essentiel pour la fourniture de contenus Internet, pas uniquement dans les pays en développement mais aussi dans un grand nombre de pays développés.

•       Les incidences sont importantes et potentiellement très intéressantes pour des marchés comme le Gabon où le mobile est déjà la plate-forme d'accès par défaut, ce qui permet aux innovateurs de concevoir des solutions et des services susceptibles de s'imposer sur le marché mondial.

Mesdames et Messieurs,

•       Sur un continent où la connectivité peut être un défi majeur, le Gabon peut s'enorgueillir d'être le premier pays d'Afrique à avoir enregistré un taux de pénétration du mobile de 100% dès 2008. Aujourd'hui, le taux de pénétration du mobile approche 200%, une avancée spectaculaire qui sous-tend la stratégie de développement du pays.

•       Ces résultats sont à porter au crédit de la vision claire et articulée de Son Excellence le Président Ali Bongo Ondimba et, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, qui a fait preuve de beaucoup de perspicacité dans sa gestion de ce marché dynamique et qui a mis l'accent sur la régulation et non sur la règlementation.

•       Il est donc tout à fait opportun que l'ARCEP accueille ce colloque mondial de première importance et nous sommes particulièrement heureux, grâce à cette initiative généreuse, de pouvoir apprécier toute la chaleur et l'hospitalité africaine pour laquelle le Gabon est, à juste titre, renommé.

•       En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication, l'UIT s'est engagée, depuis sa création en 1865, donc il y a 150 ans, à connecter tous les habitants de la planète.

•       Dans cette optique, nous avons lancé cet important colloque il y a15 ans et je suis très heureux de constater qu'avec l'appui de nos membres, cette manifestation continue de gagner en force et en influence à l'échelle mondiale et à s'imposer comme LE rassemblement annuel incontournable des régulateurs du monde entier.

•       Le Colloque mondial des régulateurs attire des délégués de très haut niveau qui viennent du monde entier car il s'agit de la seule tribune où les régulateurs des TIC peuvent échanger, à un très haut niveau et avec des experts partageant les mêmes objectifs, des idées sur les problèmes auxquels sont confrontés tous les pays.

•       Qu'un pays soit hautement industrialisé ou qu'il soit encore aux prises avec de graves problèmes de développement, la problématique qui résulte de l'évolution du paysage numérique est la même: comment mettre en place des règles équitables qui stimulent la croissance du marché, encouragent l'innovation et la concurrence et, plus important encore, garantissent que les consommateurs et les entreprises ont facilement accès, dans des conditions financièrement abordables, aux services qu'ils souhaitent ou dont ils ont besoin.

•       Comme toujours, les débats qui vont avoir lieu ici à Libreville au cours des trois jours à venir contribueront pour beaucoup à dynamiser le secteur des TIC et à connecter les habitants de tous les pays. J'exprime ma reconnaissance au Gouvernement du Gabon pour sa généreuse hospitalité et vous remercie tous de votre présence attentive aujourd'hui.