Committed to connecting the world

ICTs for a Sustainable World #ICT4SDG

BDT Director's Speeches

20ème réunion du Groupe consultatif pour le développement des télécommunications (French)
Geneva, Switzerland  28 April 2015

20ème réunion du Groupe consultatif pour le

développement des télécommunications

Genève, 28-30 avril 2015

Remarques liminaires de M. Brahima Sanou,
Directeur du Bureau de développement des télécommunications

 

Prof. Vladimir Minkin, Président du GCDT,

Vice-Présidents du GCDT,

Représentants des Etats Membres et des Membres de Secteur,

Distingués délégués,

Mesdames et Messieurs,

C'est avec un réel plaisir que je vous souhaite la bienvenue à la 20ème réunion du Groupe consultatif pour le développement des télécommunications (GCDT).

Cette 20ème réunion est la première réunion tenue par le GCDT depuis la 19ème Conférence de plénipotentiaires de l'UIT qui a eu lieu à Busan en 2014.

Comme vous le savez, la Conférence a réaffirmé le rôle essentiel des télécommunications/TIC dans le développement durable et renforcé le rôle de l'UIT dans les domaines de la réduction de la fracture numérique, le déploiement du large bande, la réduction des risques liés aux catastrophes et la gestion des catastrophes, les stratégies faisant appel aux TIC vertes pour aider à lutter contre les changements climatiques, et l'accessibilité pour les personnes handicapées, l'autonomisation des femmes et des jeunes à travers les TIC.

Au cours des trois prochains jours, nous passerons en revue les résultats obtenus par la Conférence ainsi que leurs incidences pour les travaux menés par l'UIT-D. Afin de faciliter les travaux du GCDT, et conformément à la tradition, des rapports de première importance vous ont été soumis pour examen à la réunion actuelle parmi lesquels je citerai le projet de plan opérationnel de l'UIT-D pour la période 2016-2019, et les rapports d'étapes des deux groupes de travail par correspondance créés par le GCDT à sa dernière réunion.

La réunion actuelle du GCDT se tient juste avant les célébrations officielles du 150ème anniversaire de la création de l'UIT. Au moment où nous commémorons cet anniversaire, je voudrais rappeler ici que le GCDT, depuis sa création voici plus de 20 ans, a apporté durant toutes ces années une contribution remarquable à l'action menée par l'UIT en faveur du développement. Permettez-moi de retracer brièvement un certain nombre de faits intéressants, sur le plan chronologique, concernant le GCDT. Saviez-vous par exemple que le GCDT s'appelait à l'origine le Comité consultatif pour le développement des télécommunications (CCDT)? Le Comité a en effet été établi initialement en 1992, lors de la Conférence de plénipotentiaires additionnelle qui a eu lieu ici même à Genève. Il avait pour tâche de conseiller le Directeur du BDT sur les priorités et les stratégies à mettre en œuvre dans le cadre des activités de développement des télécommunications de l'Union et de recommander notamment des mesures visant à encourager la coopération et la coordination avec d'autres organisations s'occupant du développement des télécommunications. La Conférence mondiale de développement des télécommunications tenue à La Valette en 1998 a recommandé que la Conférence de plénipotentiaires fasse du CCDT un groupe consultatif à participation ouverte à tous les Membres de l'UIT-D. Telles sont les origines de la création du GCDT, tel que nous le connaissons aujourd'hui.

La connaissance de notre histoire nous aide à acquérir un sentiment de fierté et de réussite.

Si l'on se reporte à l'année écoulée, force est de constater que 2014 a été une année particulièrement chargée, mais aussi une année très fructueuse. La tenue de la Conférence mondiale de développement des télécommunications et de la Conférence de plénipotentiaires, séparées seulement par un intervalle de quelques mois, a imposé à tout un chacun une lourde tâche. Je tiens à saisir cette occasion pour remercier tous ceux qui ont participé à ces Conférences et contribué par là même à définir le programme de travail à accomplir pour les années à venir. Merci.

Le rapport d'activité pour 2014 met en évidence les nombreuses réalisations que nous avons accomplies ensemble, du développement de l'infrastructure large bande au renforcement des capacités humaines, à l'inclusion numérique, à la mesure de la société de l'information et à l'amélioration des travaux des commissions d'études de l'UIT-D, du fait de l'augmentation du nombre et de la qualité des contributions reçues, en passant par la gestion du spectre et la radiodiffusion, la cybersécurité et les applications des TIC, le renforcement d'un environnement propice et les télécommunications d'urgence, pour ne citer que ces réalisations.

Pour la première fois, le rapport intitulé "Mesurer la société de l'information" a été publié à l'occasion du Colloque sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde (WTIS), qui était axé, l'année dernière, sur le rôle des statistiques et des indicateurs dans le programme de développement pour l'après-2015 ainsi que sur l'importance grandissante des "big data", ou métadonnées, et des "open data", ou données ouvertes. Nous nous sommes penchés en particulier sur le rôle des métadonnées dans la mesure des TIC pour les années à venir et sur la façon dont elles peuvent nous aider à mieux suivre l'évolution de la société de l'information. Les métadonnées offrent incontestablement à tout un chacun des possibilités immenses et peuvent transformer notre façon de travailler. Je vous invite à poursuivre ce dialogue avec nous lors du prochain Colloque, qui se tiendra à Hiroshima (Japon) du 30 novembre au 3 décembre 2015. Permettez-moi de saisir cette occasion pour remercier les Gouvernement de la Géorgie pour avoir accueilli l'édition 2014 du Colloque sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde et le Gouvernement du Japon qui accueillera l'édition de 2015.

Nous avons en outre bien entamé le début de l'année 2015.

Nous avons apporté une importante contribution à la lutte contre la maladie à virus Ebola en lançant, vers la fin de l'année 2014, une application mobile permettant d'échanger des informations sur Ebola. A ce jour, cette application a facilité la coordination entre les organisations chargées de lutter contre l'épidémie. Nous allons bientôt lancer une application mobile destinée à lutter contre la maladie due au virus chikungunya et la dengue dans les régions des Caraïbes et du Pacifique. L'application pour smartphone "Info Chikungunya and Dengue", qui donne des informations sur le virus de la dengue et du chikungunya, facilite la coordination entre ceux qui s'occupent de la prévention, du contrôle et du traitement de ces deux maladies et permet au grand public d'accéder aux informations les plus récentes en la matière.

Toutefois, nous ne pouvons à nous seuls nous acquitter de toutes ces tâches.

Au moment où nous progressons vers le nouvel écosystème des TIC, qui est en perpétuelle évolution, nous sommes résolus à intensifier notre coopération avec les organisations régionales ou internationales, en particulier les autres institutions du système des Nations Unies. Le partenariat que nous avons instauré avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au titre de l'initiative "Be Healthy, Be Mobile" ("La mobilité, c'est la santé"), lancée en 2012 pour lutter contre les maladies non transmissibles, est un excellent exemple de cette coopération, tout comme la collaboration que nous avons établie avec l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), en vue d'élaborer un guide sur l'élaboration d'une stratégie nationale en matière de cyberagriculture. Nous travaillons aussi avec l'Union africaine les Etats africains sur SMART Africa, l'initiative des Chefs d'Etat africains visant à encrer les TIC au centre de leurs programmes de développement.

Depuis le début de l'année, nous avons également déployé des équipements de télécommunication d'urgence au Malawi, touché par des inondations et, plus récemment, au Vanuatu, qui a été frappé par le cyclone tropical Pam le 13 mars, ainsi qu'aux Etats fédérés de Micronésie, qui ont été touchés par le super-typhon Maysak les 28 et 29 mars. Notre équipe est en train de déployer les équipements de télécommunications d'urgence au Népal. Au début de février, en coopération avec le Gouvernement japonais, nous avons mis en place "l'unité des ressources TIC mobile et déployable" (MDRU) dans la ville côtière de San Remigio à Cebu, aux Philippines.

En mars, j'ai participé à la troisième Conférence des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe réunie à Sendai (Japon), au cours de laquelle j'ai évoqué le rôle crucial que jouent les TIC dans la gestion des catastrophes. Cette Conférence a adopté le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe pour la période 2015-2030. Je suis fermement convaincu que les TIC jouent un rôle aussi important en matière de développement que dans les domaines de la réduction des risques de catastrophe et de la gestion des catastrophes. L'Initiative pour un modèle de développement intelligent et durable est née de ce constat.

En outre, nous avons organisé les Forums régionaux sur le développement pour les Etats arabes, la région de la CEI et l'Europe. Les Forums régionaux pour les régions Amériques, Afrique et Asie-Pacifique se tiendront d'ici à la fin de l'année. Les Forums régionaux sur le développement constituent un mécanisme permettant de rendre compte, à l'échelon régional, des initiatives régionales et offrent l'occasion d'établir un dialogue et d'assurer une interaction régulière sur la mise en œuvre du Plan d'action de Dubaï. Les initiatives régionales constituent pour le BDT, les Etats Membres et les Membres de Secteur un guide pour la mise en œuvre de projets concrets axés sur les besoins prioritaires de chaque région. Je vous invite tous à vous associer aux efforts que nous déployons pour mettre en œuvre toutes ces initiatives.

Depuis la dernière réunion du GCDT, des efforts importants ont été consentis en vue de mettre en place une nouvelle stratégie en matière de renforcement des capacités humaines, dans le cadre d'un nouveau réseau de Centres d'excellence. . Nous avons sélectionné par un processus compétitif trente-deux centres à travers le monde qui serviront de cadre à la fourniture de formations de haute qualité, conformément aux objectifs définis par la CMDT-14. Depuis janvier 2015, des commissions de direction régionales ont été instituées et ont permis d'établir des programmes de formation pour l'année 2015. Je tiens à cet égard à remercier toutes les administrations et les membres du Groupe sur les Initiatives de renforcement des capacités qui nous ont apporté leur appui dans cette entreprise, menée dans le cadre de l'Académie de l'UIT.

Mesdames et Messieurs,

Lorsque j'envisage l'avenir et que je pense au Secteur du développement de l'UIT, le mot "innovation" résonne très fort. En effet, l'innovation constitue l'un des principaux piliers de nos travaux et est considérée comme l'une des valeurs devant guider l'UIT dans ses programmes et activités. Les principaux objectifs sont de renforcer la capacité des Membres à intégrer l'innovation dans le secteur des TIC dans leurs programmes nationaux de développement et de mettre en place une culture de l'innovation au sein du BDT, afin de jouer un rôle de premier plan dans l'évolution de l'environnement des TIC issu de la convergence, de mieux contribuer à cette évolution et de s'y adapter. C'est d'ailleurs le thème du 150ème anniversaire de l'UIT.

Dernièrement, j'ai lu un article dans le magazine Forbes, qui soulignait combien il était important de créer une culture propice à l'innovation. L'auteur de cet article indiquait en guise de conclusion que "ce qui compte avant tout en matière d'innovation, ce n'est pas tant qu'un leader ait des idées novatrices, mais qu'il crée une culture dans laquelle l'innovation et la créativité sont omniprésentes". C'est ce que je m'évertue à faire pour les Membres de l'UIT-D et pour le BDT.

 

Comme décidé par la PP-14, la prochaine CMDT se tiendra dans le dernier trimestre de 2017, ce qui raccourcit notre période de mise en œuvre du Plan d'Action de Dubaï. Durant les trois années qui nous séparent de la prochaine CMDT, nous continuerons de renforcer les synergies dans toutes nos activités, afin d'optimiser l'utilisation des ressources et d'avoir un plus grand impact car les programmes, les initiatives régionales et les travaux des commissions d'études sont tous interdépendants et étroitement liés.

Nous allons continuer à renforcer les synergies dans l'action avec les autres Secteurs, car chaque Secteur apporte à l'Union une contribution unique, mais il existe un rapport d'interdépendance étroit entre nos domaines de travail.

La gestion axée sur les résultats est essentielle pour nos méthodes et nos procédures de travail et restera notre guide.

Dans un monde caractérisé par la convergence des infrastructures des services et des prestataires de service, le rôle l'UIT-D en tant que plateforme du dialogue pour le développement devient primordial. Nous allons continuer à nouer les partenariats avec tous les acteurs de nouveau écosystème des télécom/TIC en capitalisant sur les avantages comparatifs des uns et des autres pour mieux jouer notre rôle de catalyseur.

Nous continuerons à attirer de nouveaux Membres de Secteur et de nouveaux établissements universitaires. Je saisis d'ailleurs cette occasion pour adresser mes remerciements aux nouveaux Membres de secteur qui ont rejoint l'UIT-D depuis notre dernière réunion. Je souhaite tout particulièrement la bienvenue aux nouveaux Membres de Secteur énumérés ci-dessous, qui viennent s'ajouter aux établissements universitaires – dont le nombre dépasse 90 – participant aux travaux de l'UIT-D:

–   Planetary Resources, Etats-Unis

–   Association for Progressive Communications, Afrique du Sud

–   Associação Internacional das Comunicações de Expressão Portuguesa, Portugal

–   Communauté économique des Etats de l'Afrique Centrale, Gabon

–   University of Electro-Communications, Japon

–   Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Suisse

–   Universidad Nacional de Avellaneda, Argentine

–   Universidad Nacional de Río Negro et Universidad Nacional de Luján Centro de Investigación, Docencia y Extensión en TIC, Argentine

–   Center for Strategic and Policy Analysis Technology Policy Commission, Pakistan

–   Amity Institute of Telecom Engineering & Management, Amity University, Inde

–   Instituto Tecnológico de Costa Rica, Costa Rica; et Universidad de Costa Rica, Costa Rica.

Une fois de plus, bienvenue à l'UIT-D!

Mesdames et Messieurs les délégués,

Au cours des prochaines années, nous allons travailler sur plusieurs fronts mais, enfin et surtout, je tiens à faire mention d'une question qui me tient tout particulièrement à cœur: je veux parler des jeunes.

Les jeunes qui sont les dirigeants de demain et déjà d'aujourd'hui, sont les utilisateurs et les créateurs les plus enthousiastes des TIC. Ce sont eux qui détermineront les orientations futures du secteur des TIC. Nous devons être attentifs à leurs besoins et à leurs préoccupations, et tâcher d'y répondre. Nous devons également veiller à ce qu'ils soient prêts à vivre et à travailler dans un monde en perpétuel changement, sous l'effet des mutations technologiques.

Depuis longtemps déjà, l'UIT s'intéresse aux jeunes et les aide à devenir des entrepreneurs et à se lancer dans des carrières dans le secteur des TIC. Je suis également pleinement engagé en faveur d'une plus grande autonomisation des jeunes. J'ai également à cœur de faire participer de plus en plus de jeunes à des stages dans le secteur des TIC, dans différentes régions du monde, afin de partager nos compétences techniques et de mettre à leur disposition les outils dont ils ont besoin aujourd'hui et demain.

Nous allons mettre à profit les nouveaux progrès technologiques tels que les métadonnées, l'internet des objets et les données ouvertes au service du développement.

Sur le plan de la gestion interne du BDT, le renforcement des capacités et le renforcement de la présence régionale, parallèlement à la rationalisation de nos ressources financières et de nos ressources humaines, seront également au nombre des enjeux majeurs des trois prochaines années. Nous continuerons de dispenser une formation à notre personnel et nous continuerons de veiller à ce que nos politiques en matière de recrutement et de promotion soient fondées sur les compétences techniques et le mérite.

Je me suis engagé et je continuerai à mettre l'accent sur la motivation du personnel et sur la communication interne pour que chaque staff du BDT soit associé aux résultats réalisés. En plus des réunions trimestrielles, nous continueront à publier, le dernier jour de chaque mois, la "Lettre du Directeur" où nous tenons informé l'ensemble du personnel du BDT sur les activités et les résultats obtenus pendant le mois écoulé.

En ce qui concerne les relations avec les Membres, je tiens à réaffirmer très clairement que l'une de mes priorités est de promouvoir entre le BDT et les membres de l'UIT-D une relation fondée sur la transparence, les consultations ouvertes et l'obligation de rendre compte. Nous nous sommes efforcés, depuis notre dernière réunion, de rendre plus visibles nos activités et nos produits. Nous sommes en train de remanier notre site web de façon à le rendre plus convivial, et bien que cette tâche soit encore en cours, nous pouvons déjà voir quelques améliorations. J'apprécie la contribution de la Fédération de Russie à cet égard qui fait des propositions concrètes pour nous aider à améliorer.

De même, nous avons lancé une nouvelle série d'articles sur le thème "Changer le quotidien: comment L'UIT‑D et ses Membres peuvent contribuer à changer le quotidien des hommes et femmes". Ces articles d'actualité succincts font ressortir l'impact du travail que nous faisons en coopération avec les Membres de l'UIT-D. En outre, nous avons remanié le bulletin d'information électronique de l'UIT-D, "ITU-D e-Flash" pour que les utilisateurs y trouvent davantage d'informations et pour rendre plus visibles les résultats obtenus par l'UIT-D.

Avant de conclure, je voudrais vous rappeler les grandes réunions du Secteur du Développement pour l'année 2015 auxquels je vous invite à participer.

  • Du 9 au 11 juin se tiendra, à Libreville au Gabon, le prochain Colloque mondial des régulateurs (GSR) sur le thème: "Attention à la fracture numérique! Mesures d'incitation réglementaires visant à concrétiser le potentiel du numérique".
  • Du 7 au 14 septembre nous aurons la réunion de la Commission d'études 2 de l'UIT-D et du 14 au 18 septembre celle de la Commission d'études 1. Je tiens à remercier les présidents, les rapporteurs et vices rapporteurs des commissions d'études pour le travail remarquables qu'ils en train de faire.
  • Du 30 novembre au 2 décembre se tiendra, à Hiroshima au Japon, le Colloque sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde (WTIS).

 

Mesdames et Messieurs,

La prochaine Conférence mondiale de développement des télécommunications se tiendra en 2017 et sera précédée par des Réunions préparatoires régionales pour les six régions. Une lourde tâche nous attend et il nous faudra obtenir de nombreux résultats en peu de temps. Je suis convaincu qu'ensemble, nous atteindrons des résultats remarquables.

En conclusion, permettez-moi de vous remercier pour votre soutien tangible ainsi que pour votre dévouement et votre engagement, au moment où nous continuerons à capitaliser sur nos succès dans les années à venir.

Je vous remercie

______________