Committed to connecting the world

ICTs for a Sustainable World #ICT4SDG

BDT Director's Speeches

Forum régional de développement (RDF), pour la région Afrique
Dakar, Sénégal  09 September 2015

FORUM RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT (RDF), POUR LA RÉGION AFRIQUE

DAKAR, SÉNÉGAL

9-10 SEPTEMBRE 2015

ALLOCUTION DU DIRECTEUR DU BDT

M. BRAHIMA SANOU

«Mettre en œuvre les initiatives régionales africaines"

Excellence M. Abdoulaye Diouf Sarr, Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’aménagement du territoire, représentant le Ministre des Postes et des Télécommunications du Sénégal;

Excellence M. Abdou Mani: Ministre des Postes, Télécommunications et de l'Economie Numérique du Nige;

Excellence Mme Manuela Rebelo, Vice-Ministre des transports et des communications du Mozambique;

M. Abdoulkarim Soumaila, Secrétaire général de l'Union Africaine des Télécommunications- UAT;

Mme Geraldine Fraser-Moleketi, Vice-Présidente de la BAD et conseillère spéciale du Président pour la question du genre, BAD;

M. Abdou Karim Sall, Directeur général de l'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes du Sénégal-ARTP;

M. Laurence Atiase, Directeur Général de l’Union Africaine de Radiodiffusion-UAR;

Distingués invités Mesdames et Messieurs;

Bonjour et bienvenue au Forum de développement régional de l'UIT pour l'Afrique

C'est en effet un grand plaisir et un privilège pour moi d'être ici à Dakar afin de joindre ma voix à celle du pays hôte pour vous accueillir à l'ouverture du Forum Régional de Développement des Télécommunications pour l'Afrique.

Tout d'abord, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Yaya Abdoul Kane, ministre des Postes et des Télécommunications du Sénégal pour l'aimable invitation faite à l’UIT à tenir cet événement régional important dans la capitale du Sénégal. J'aimerais aussi remercier le gouvernement et le peuple de la République du Sénégal pour leur hospitalité légendaire à notre égard.

Ce Forum se tient juste après la réunion préparatoire Afrique de l’AMNT-16 organisée par l’UAT  en présence du Directeur du TSB ce qui permet de capitaliser la présence des experts et d’optimiser les réunions des TIC sur le continent.

Distingués délégués, Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez tous, l'industrie des TIC est devenue une industrie vaste et diversifiée. Le monde des TIC évolue chaque jour, influençant de façon indéniable la façon dont les gens vivent et travaillent de nos jours. Le secteur connaît aussi une évolution si rapide que l'on l'impression que le futur c'est déjà aujourd'hui.

Dans ces conditions, rendre compte aux pays membres tous les 4 ans à l'occasion de la Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications ne serait pas assez efficace.

C’est pour cette raison que j’ai pris l'initiative en 2011 de faire des Forums Régionaux de Développement (RDF) la plate-forme pour rendre compte annuellement aux pays membres au niveau régional et recueillir leurs feedback.

Excellences Madame et Messieurs les Ministres,

La Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications CMDT-14 tenue à Dubaï en 2014, a adopté 5 initiatives régionales pour l’Afrique. L'implémentation des initiatives régionales constitue la grande priorité dans mes plans d’actions et instruit les Directeurs Régionaux d’en faire de même. C’est pour cette raison que cette RDF, la première du genre après la CMDT-14, se focalisera sur la mise en œuvre des initiatives régionales pour la période 2015-2017.

Dans ce continent où la jeunesse est un segment important de la population, la création d'opportunités de formation et de développement des compétences est une condition indispensable pour la création d'emplois et d'employeurs et une condition nécessaire pour la compétitivité internationale dans un environnement qui se modalise chaque jour d'avantage.

Le BDT a mis un accent particulier sur le renforcement de capacité et continuera à vous accompagner dans cet effort. Les six établissements choisis comme Centres d'excellence pour offrir des programmes de formation de l'Académie de l'UIT font déjà un excellent travail. L'Initiative régionale No 1 intitulé Renforcement des capacités humaines et institutionnelles aura donc une place de choix dans vos discussions d’aujourd’hui et demain.

L'intégration régionale et sous-régionale est le socle du développement socio-économique de l’Afrique. Par conséquent, l’accent mis par l’Afrique sur les réformes et l'harmonisation des politiques et cadres réglementaires, des normes techniques, et des stratégies d'accès universel, y compris pour les personnes handicapées est la bienvenue dans nos discussions à travers l'Initiative régional No 2.

L'UIT coopère et coordonne ses activités avec les organisations sous régionales sur le continent afin d'obtenir des synergies d’actions mutuelles pour mieux servir les pays membres.

Il reste cependant bien entendu le haut débit est le vecteur principal des technologies transformatives de l'économie numérique. En Afrique cependant, le taux de pénétration du large-bande mobile est de 50% dans certains pays et mais moins de 1% dans d’autres.

Donner l’accès au large-bande tout en s’assurant qu’il est utilisé dans les zones les moins desservies en zones urbaine et rurale requiert des décisions de politiques publiques suffisamment imaginatives pour répondre efficacement à de nouveaux scénarios prenant en compte le partenariat public/privé.  L'Initiative régionale No 3 nous permettra d'échanger nos points vue sur la construction de l'épine dorsale de l'économie numérique.

L'explosion des services sans fil a une forte influence sur la disponibilité des fréquences radioélectriques qui sont déjà des ressources très rares. Cela a transformé la gestion du spectre d'un sujet très technique, à un facteur clé dans la prise de décisions politiques ayant des conséquences économiques et sociales.

Je demeure convaincu qu’au cours des deux prochains jours, nous examinerons à travers l'initiative régionale No 4 les projets relatifs à la gestion du spectre et la question majeure du dividende numérique découlant de la migration de l’analogique au numérique.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Avec plus de 7 milliards d'abonnés au téléphone mobile, 3,2 milliards d'utilisateurs d'internet donc 2 milliards dans les pays en développement, Il devient donc impératif de s’attaquer aux questions de politiques et stratégies de cybersécurité et de mettre en place des mesures contre le cyber-menaces.

Je suis heureux de vous informer qu’à ce jour, l’UIT a assisté 24 pays Africains dans l’évaluation de leurs stratégies nationales de cybersécurité et 7 pays dans la mise en place de leurs CIRT nationaux. Dans les deux prochains jours, l'Initiative régionale No 5 nous donnera l'occasion de discuter des projets qui vont bâtir la confiance et la sécurité dans l’usage des télécommunications et des TIC.

Je suis convaincu qu'à la fin de ces deux jours de délibérations, vous obtiendrez des informations sur ce que fait le BDT que vous aurez l’opportunité de contribuer aux stratégies, projets et partenariats à travers lesquels nous nous pourront ensemble implémenter les initiatives régionales africaines.

En conclusion, je voudrais encore une fois exprimer notre gratitude à SE M. Yaya Abdoul Kane, ministre des Postes et des Télécommunications du Sénégal et les autres ministres et vice-ministre qui nous honorent de leur présence, malgré leurs emplois du temps certainement très chargé.

Merci.