ITU

Committed to connecting the world

ITU-T Recommendations

Search by number:
Others:
Skip Navigation Links
Advanced search
Provisional name
ISO/IEC Number
Formal description
Study Groups tree viewExpand Study Groups tree view

ITU-T L.88 (07/2010)

عربي | 中文 | English | Español | Français | Русский
Prise en charge des poteaux des lignes aériennes de télécommunication
Les poteaux de télécommunication constituent l'une des infrastructures de réseau les plus importantes utilisées pour supporter les lignes de télécommunication aériennes. En ce qui concerne les poteaux en bois utilisés comme support de lignes de communication, il est à signaler que, lorsque l'efficacité antiseptique du traitement de protection passe au-dessous du seuil, le bois est exposé aux attaques d'agents biologiques qui entraînent sa destruction. Le bois des poteaux doit être sain afin de préserver la résistance mécanique nécessaire à la sécurité des lignes. Le coût élevé des poteaux en bois ainsi que de leur remplacement nécessite de bien les entretenir afin d'allonger leur durée de vie, tout en accordant une attention suffisante à la sécurité de la main-d'oeuvre et à la durée de vie prévue des poteaux. Pour cela, différents moyens peuvent être utilisés: réimprégnation, abaissement, rétablissement et reclassement. On utilise aussi des poteaux en béton, plantés dans le sol. Mais dans certains cas, des phénomènes tels qu'un vent violent peuvent les faire pencher voire les renverser, ce qui est principalement dû à une perte de solidité de la fondation. La Recommandation UIT-T L.88 porte sur des tests permettant l'évaluer l'intégrité de la fondation des poteaux de télécommunication.
Citation: http://handle.itu.int/11.1002/1000/10921
Approval date: 2010-07-29
Provisional name:L.mpot
Approval process:AAP
Status: In force
Maintenance responsibility: ITU-T Study Group 15
Further details: Patent statement(s)
Development history
[5 related work items in progress]
Ed. ITU-T Recommendation Status Summary Table of Contents Download
1 L.88 (07/2010) In force
here
here
here