International Telecommunication Union   ITU
عربي  |  中文  |  Español  |  Français  |  Русский
 
 Advanced Search Advanced Search Site map Contact us Print version
  Home : ITU-D : BDT Director's Corner : Speeches : Opening remarks, 13th Forum on Telecommunication/ICT Regulation and Partnership in Africa

 

   

Brahima Sanou, BDT Director

Opening remarks, 13th Forum on Telecommunication/ICT Regulation and Partnership in Africa

 

Excellence Monsieur Raymond Ndong Sima, Premier Ministre de la République Gabonaise
Excellence Mesdames et Messieurs les Présidents des corps constitués
Excellences Mesdames et Messieurs les Représentants du corps diplomatique et des organisations internationales
M. Blaise Louembe, Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, de la République Gabonaise;
Monsieur le Représentant de l’Union africaine
Mr Soumaila Abdoulkarim, Secrétaire Général de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT);
Dr. Jones Killimbe, Directeur Général de RASCOM, et Président du groupe de travail régional sur les questions du secteur privé en Afrique
M. Francois Régis Gatarayiha, Directeur Général de RURA, Rwnada, et Prédisent sortant du FTRA;
M. Lin Mombo, Président du Conseil de Régulation de l’ARCEP du Gabon;
Mesdames et messieurs les Directeur Généraux et Commissaires des autorités de régulation et Directeurs généraux de l’industrie des TIC

Distingués délégués Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi au préalable de m’acquitter de l’agréable devoir de remercier les autorités de la République Gabonaise et le peuple gabonais pour l’accueil chaleureux typiquement africain et pour toutes les excellentes facilités mises á notre disposition, notamment dans ce cadre historique de la Cité de la Démocratie.
Je voudrais aussi transmettre les salutations du Secrétaire Général de l’UIT, Dr. Hamadoun TOURE, aux plus hautes autorités de l’Etat gabonais pour leur appui constant et permanent aux activités de l’UIT.

Excellence Monsieur le Premier Ministre
Votre présence à cette cérémonie d’ouverture me comble de l'insigne honneur et du grand plaisir de souhaiter la bienvenue aux participants à ce 13ème Forum sur la régulation et le partenariat des télécommunications/TIC en Afrique (FTRA 2012) qui se tient ici à Libreville à l’aimable invitation du Gouvernement de la République Gabonaise, à travers l’Agence de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP).
Ce forum est organisé par l’Union internationale des télécommunications en partenariat avec l’Union africaine des télécommunications, le réseau africain des régulateurs des télécommunications et le groupe de travail régional africain sur le secteur privé.

Distingués délégués, Mesdames et Messieurs
Comme vous le savez, le secteur des TIC a connu une croissance phénoménale sur les 20 dernières devenant le secteur économique le plus dynamique ayant créé 2/3 des emplois dans le monde sur les cinq dernières années et produit les deux hommes les plus riches de notre planète.
Cette croissance a bouleversé les planifications classiques en termes d’infrastructure, d’accès et d’accessibilité. En effet, le nombre d’abonnés au téléphone mobile cellulaire a passé le cap des 6 milliards en fin 2011. La couverture des pays en signal mobile est supérieure à 85% dans l’ensemble des pays. Les tarifs des services des TIC continuent de baisser, y compris ceux du haut débit, qui ont baissé de plus de 50% ces deux dernières années.
L’Afrique n’est pas en marge de ce progrès, bien au contraire, elle a enregistré le taux de croissance le plus élevé du service mobile sur les 5 dernières années.
Elle est aussi le berceau de la création et de l’innovation avec les applications comme le mobile-banking né au Kenya et bien d’autres applications où l’Afrique est championne.
Tout cela est le résultat de la vision des leaders africains qui ont déclaré l’infrastructure des TIC comme infrastructure d’utilité publique comme l’eau, l’électricité et les transports lors du Sommet de l’Union africaine de janvier 2010.
Tout cela est aussi le résultat de la mise en œuvre de cette vision par les régulateurs africains qui ont su créer une synergie agissante entre tous les acteurs du secteur.
C’est ici le lieu pour moi de saluer la vision de Son Excellence le Président Bongo d’avoir fait de l’économie numérique notamment le déploiement du haut débit l’un des éléments essentiels du Gabon industriel,

Mesdames et Messieurs les Commissaires et Directeurs généraux des autorités de régulation, mesdames et messieurs les Directeur généraux de l’industrie des TIC,
Malgré tous ces succès, des efforts restent à faire pour que tous les Africains puissent accéder, utiliser, créer et partager l’information afin de propulser l’Afrique dans l’économie du savoir. Il est aussi de votre responsabilité de créer les conditions, en agissant sur les facteurs structurels, pour que l’Afrique bénéfice pleinement du potentiel des TIC pour son développement à travers des applications telles que la e-éducation, la e-santé la e-agriculture, le e-commerce et bien d’autres.
Cela passe par le renforcement des infrastructures, de l’accès et de l’accessibilité au haut débit car le prix de l’accès Internet haut débit représente à ce jour 112 % du Revenu National Brut par habitant dans les pays en développement alors qu’il ne représente que 1.5% dans les pays développés. Si l’on considère la couverture télévisuelle des ménages, il y a en Afrique un récepteur de télévision pour 100 Habitants en moyenne.
Pour ma part en tant que Directeur du BDT, je lancerai en octobre prochain une initiative appelé m-Powering people dont l’objective est de capitaliser sur la disponibilité et l’enracinement du réseau mobile pour renforcer les positions économiques des personnes individuelles et des communautés, et permettre aux gouvernements de fournir les services de base tels que l’éducation et la santé à des coûts imbattables. Cela se fera autour d’un partenariat public-privé et multi-acteurs permettant d’infléchir les facteurs structurels du coût des services.

Distingués délégués, Mesdames et Messieurs
Le FTRA, depuis sa création en 2000, est une excellente plateforme où les décideurs politiques, les régulateurs et les opérateurs des TIC se rencontrent pour échanger les expériences et partager les meilleurs pratiques.
Le thème de cette année : «La migration de la télévision analogique vers la télévision numérique: partage d’expériences, stratégies de migration et dividende numérique» s’inscrit dans cette démarche.
En effet, depuis plusieurs années, la numérisation de la télévision et la question du dividende numérique interpellent les décideurs politiques, les régulateurs, les radiodiffuseurs, les opérateurs de télécommunications, les fournisseurs d’accès Internet et les associations de consommateurs.
L’Union africaine des télécommunications a entrepris, en collaboration avec le Bureau de développement des télécommunications et le Bureau des radiocommunications de l’UIT, la coordination nécessaire au réajustement de l’accord de Genève de 2006, notamment à travers les deux derniers séminaires de Bamako et de Kampala. Il faut donc tenir le cap annoncé et c’est dans cet esprit que ce Forum passera en revue tous les aspects techniques, juridiques, économiques, sociaux et culturels de cette thématique.

Excellence, Mesdames Messieurs
Je profite, puisque l’occasion est belle, pour vous dire que le BDT se porte très bien. Nous avons atteint en 2011 un taux d’exécution des programmes non égalé depuis 2005. Le renforcement de la présence régionale est en cours, et je suis heureux de vous annoncer que les bureaux de Harare et de Yaoundé auront au moins deux Professionnels permanents avant la fin de l’année 2012.

Excellence Monsieur le Premier ministre,
Permettez-moi, au nom de l’ensemble des participants et en mon nom propre de vous exprimer notre très profonde gratitude pour avoir accepté d’honorer de votre présence cette cérémonie d’ouverture. Cela est la démonstration vivante, actuelle et présente de l’importance que la plus haute autorité de ce pays et vous-même accorder aux TIC.
Permettez-vous enfin de faire une mention spéciale à Monsieur Lin Mombo qui a tout mis en œuvre pour que ce forum se tienne à Libreville et qui, avec son équipe, a travaillé d’arrache-pied pour son organisation.
Puisse l’esprit de la Cité de la Démocratie veiller sur nos travaux.
Je vous remercie.

Libreville, Gabon 6/18/2012

 

 

Top - Feedback - Contact us -  Copyright © ITU 2014 All Rights Reserved
Contact for this page : bdtwebsupport
Updated : 2014-04-18